Scène de la vie future*

À l'origine, ce projet vise à explorer l'espace qui sépare le joueur de l'écran** dans un contexte domestique. Cela se traduit formellement par un empilement brut d'appareils électroniques sur un aspirateur autonome (Roomba), qui une fois mis en marche permet d'expérimenter des conditions de jeu non optimales. En effet, le joueur doit gérer le rythme de sa progression en s'adaptant aux mouvements imprévisibles du Roomba et ainsi profiter de chaque moment ou l'image projetée est suffisamment lisible et stable pour franchir les obstacles du jeu (un side-scroller minimaliste visuellement inspiré par Vib Ribbon). La difficulté provient alors de la taille de la pièce et des éléments qui s'y trouvent.
 

* En référence au texte de Georges Duhamel repris par Mathieu Triclot dans son livre Philosophie des jeux vidéo.
** Inspiré par le schéma d'interaction (dialogue avec la machine) proposé par Chris Crawford :

Schéma technique

Projet encadré par Camille Scherrer et Laura Couto Rosado